Avant 1914, les candidats sous-officiers étaient formés au sein d'Ecoles Régimentaires. Il existait notamment à DINANT l'Ecole du 13" Régiment de Ligne. Le dernier commandant de cette école fut le Capitaine-Commandant BISMAN qui trouva une mort glorieuse à ERMETON-SUR-BIERT le 24 août 1914. C 'est en sa mémoire que le quartier de notre Ecole actuelle porte le nom de Quartier Commandant BISMAN.

- Dès 1945, le 19 septembre, l 'ESO (Ecole des Sous-Officiers) ouvre ses portes à KAULILLE. Sa devise "L'autorité par l'exemple" fait partie de notre héritage.

Le 16 janvier 1946, elle déménage à BEVERLO où elle est dissoute le 31 décembre 1948. Entre-temps, par analogie avec la période antérieure à 1914, les Ecoles des Candidats Gradés de Brigade renaissent le 30 septembre 1946 sous le sigle ECGFA : Ecole des Candidats Gradés des Forces Armées. Celle de la 3 eme Brigade dont nous descendons s'installe à VISÉ. En 1947, chaque Arme dispose de "son" Ecole, les candidats sergents d'infanterie sont formés durant deux ans à l'ECGI 1 de VISÉ (Ecole des Candidats Gradés d'Infanterie) pour les francophones et MAASEIK pour les néerlandophones : la ECGI 2.

- Ecole des Gradés Inter-Armes No 1 (1 ECGIA).

Le 15 septembre 1950, les Ecoles de VISÉ et MAASEIK sont réorganisées de manière à assurer l'instruction pendant un an au lieu de deux. L'ECGIA 1 quitte VISE le 1 février 1953 pour occuper à DINANT une caserne de construction toute récente, confortable et accueillante, située en bordure de MEUSE à proximité du Rocher BAYARD.

- Ecole des Candidats Sous-Officiers des Forces Armées No 1 (1 ECSOFA).

Le 19 novembre 1955, les Ecoles prennent le nom " d'Ecoles des Candidats Sous-Officiers des Forces Armées". Les ECSOFA deviennent inter-forces et assurent la formation du cadre sous-officiers non spécialistes des Forces terrestre, aérienne et navale. L'ECSOFA 1 de régime linguistique français reste casernée à DINANT L'ECSOFA 2 de régime linguistique néerlandais s'installe à ZEDELGEM (BRUGGE). Deux restructurations importantes ont déterminé la physionomie de l'Ecole :

- en 1975 : création d'une section de spécialistes en électricité et en mécanique.

- en 1976 : transformation en cycle d'études non-spécialistes du niveau A3 complémentaires en un cycle A2 (sciences sociales et militaires).

•  Ecole No 1 des Sous-Officiers (1ESO).

A partir du 01 décembre 1978, elle a pour mission d'une part, de donner une formation correspondante au cycle supérieur de l'enseignement technique secondaire du type II, option sciences sociales et militaires, à des candidats sous-officiers de carrière du niveau 3+ des trois Forces et du Service Médical (CSOC A2 Soc Mil), formation ponctuée par la délivrance d'un diplôme A2 décerné par la Communauté Française , et d'autre part, de donner à tous ces CSOC une formation militaire commune de base correspondant à celle de chef de section d'infanterie à pied, ainsi que la formation physique et caractérielle requise pour accéder au statut de sous-officier de carrière.

•  Ecole Royale des Sous-Officiers No 1 (1ERSO).

Depuis le 01 août 1996, elle porte le qualificatif de "Royale". Sa mission se terminera le 14 septembre 2007 pour rejoindre SAFFRAANBERG. La nouvelle Ecole , issue de la fusion des 1ERSO, 2KSOO et ERTech, portera le nom de "ERSO-KSOO". L'Emblème en sera celui de la 1ERSO , qui était à l'origine celui de "l'école des Pupilles de SAFFRAANBERG".








http//:www.aerso.be || Limite d'utilisation Sponsorisé par KSL Webmaster : Adjt Maj (er) SIMON Serge